Séminaire de PhiLiA : compte rendu de la séance du 23 octobre

Pour cette seconde séance du séminaire de PhiLiA, 17 personnes étaient présentes, dont Julie Anselmini et Jean-François Castille (Université de Caen Normandie, Laslar), Luciana Romeri (Université de Caen Normandie, Craham), Bernard Gendrel (Paris 12), Pierre Fasula (ISPJS, Paris 1), Claudio Veloso (auteur de Pourquoi la Poétique d’Aristote ?) et Maud Pouradier (Université de Caen Normandie, Identité et Subjectivité). Des étudiants de master de Lettres Modernes et de philosophie, ainsi qu’une étudiante de licence de philosophie, se sont joints aux discussions.

Le but de cette séance était de travailler sur les thèse de Mimesis as make-believe de Kendall Walton, en s’appuyant plus spécialement sur son article “Fearing fictions“.

Continuer la lecture

Séminaire de PhiLiA : compte rendu de la séance du 5 juin 2019

Séance inaugurale du groupe PhiLiA

Présents : Pierre Fasula, Maud Pouradier, Claudio Veloso, Jean-François Castille, Bernard Gendrel, Agathe Novak-Lechevalier, Frédéric Slaby, Dimitra Dardagni.

Pourquoi une groupe de réflexion sur la philosophie de la littérature et de l’art ?

Traditionnellement, le champ esthétique tel qu’il fut délimité par Hegel comprend tous les anciens beaux-arts et la littérature. On observe cependant depuis une vingtaine d’années en France la séparation et la distinction entre deux domaines : la philosophie de l’art d’une part, qui est l’héritière institutionnelle de l’esthétique, et la philosophie de la littérature d’autre part, qui se rattache plutôt à l’éthique. Comment expliquer ce phénomène étrange, qui semble typiquement français ?

Continuer la lecture