Parution d’une note de lecture sur “L’œil et l’oreille” de Mikel Dufrenne (Nouvelles éditions Place, 2020)

J’annonçais il y a peu la réédition de L’œil et l’oreille de Mikel Dufrenne aux Nouvelles éditions Place. J’ai écrit une recension pour la revue Esprit, dont voici un extrait :

L’écart entre l’œil et l’oreille est la manière dont la Nature se différencie non seulement par nous, mais en nous. Le monde se donne à l’œil, tandis qu’il ne fait que s’annoncer à l’oreille. L’œil est mobile, tandis que l’oreille enregistre sans bouger. L’œil est présent à ce qu’il voit, quand l’oreille doit identifier la source du bruit. L’opéra est cité par Dufrenne comme l’expérience de cette division : « À l’opéra, je suis à la fois spectateur et auditeur ; mais si mon attention se porte sur le spectacle, j’entends moins bien ; si mon écoute est plus attentive, je vois moins bien.”

Maud Pouradier, référence dans HAL
Couverture de L'oeil et l'oreille

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.