Mercredi 28 avril : après-midi d’étude de PhiLiA sur la question de l’auteur

Mercredi 28 avril, le groupe PhiLiA (Philosophie de la Littérature et de l’Art) consacrera une après-midi d’étude à la question de l’auteur. Dans sa célèbre conférence de 1969 à la Société Française de Philosophie, Michel Foucault achevait la séparation proustienne entre l’auteur et l’individu, en ne parlant plus que de la « fonction auteur ». Pierre Bayard, dans Et si les oeuvres changeaient d’auteurs ? (2010), a tiré malicieusement toutes les conséquences de ce fonctionnalisme auctorial. Mais de nouvelles questions et revendications, venues de la société, obligent études littéraires et sciences humaines à sortir d’un tel formalisme, aussi fécond soit-il intellectuellement. Si l’on considère qu’il est impérieux de parler d' »autrice », alors la « fonction auteur » ne tient plus : l’individu concret, avec ses thèses, ses simples opinions, ses actes, son corps et son genre, doit entrer à nouveau dans l’habit de l’auteur. Jusqu’à quel point le commentateur, le critique littéraire ou l’historien de la philosophie doit-il en tenir compte ? À partir d’un exposé par Simon Lanot sur le livre de Gisèle Sapiro (Peut-on dissocier l’oeuvre de l’auteur ?, Seuil, 2020), les membres de PhiLiA reviendront sur les notions d »‘auteur implicite », d' »auteur imaginaire », de « scénographie auctoriale », et plus particulièrement sur le « cas Houellebecq ».

L’après-midi d’étude se tiendra de 14h à 17h, dans la salle virtuelle habituelle (https://webconference.unicaen.fr/b/mau-7gr-egh).

Pour tout renseignement : julie.anselmini@unicaen.fr ou maud.pouradier@unicaen.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.